Pour se faire une opinion, il y a bien sûr la solution d’aller sur place, en Écosse, et de faire le tour des distilleries. Certainement un beau voyage d’autant que l’Écosse est vraiment un pays épatant. Cela dit, à moins d’avoir beaucoup de temps devant soi, venir nous rendre visite est de loin beaucoup plus simple !
Ajoutons que notre cave tient à votre disposition de nombreux autres apéritifs et spiritueux

Whiskies

Quelques whiskies écossais !

Quelques whiskies écossais !

Non, non, non, nous ne les avons pas tous goûtés ! Et tous ne sont pas en magasin ! Mais notre sélection devrait satisfaire vos envies...

En ce qui concerne les whiskies écossais, on distingue en général cinq grandes régions qui produisent chacune des whiskies très reconnaissables :

  • La vallée de la Spey (Speyside) au nord-est est la région de production la plus importante, et produit des whiskies subtils et raffinés (exemples : Glenlivet, Glenfiddich)
  • Les Highlands au nord donnent des whiskies plus robustes et affirmés (exemples : Glenmorangie, Oban, Balblair ou Old Pulteney)
  • les Lowlands au sud (exemples : Auchentoshan, Glenkinchie)
  • les Îles offrent des whiskies très typés.
    • l’île d’Islay compte huit distilleries en activité (Lagavulin, Laphroaig, Bowmore, Ardbeg, Kilchoman ou Caol Ila, etc.)
    • l’île de Jura compte une distillerie.
    • l’île de Skye compte une distillerie : Talisker
    • l’île de Mull compte une distillerie Tobermory
    • les îles Orcades comptent deux distilleries : Highland Park et Scapa
  • Campbeltown : Parmi les 32 distilleries qui ont existé à Campbeltown, seules deux subsistent : Glen Scotia et Springbank

http://www.scotchwhisky.net/french/...

En savoir plus

Le mot whisky est généralement employé pour désigner les productions écossaises, canadiennes et nippones. En Écosse, pour pouvoir être qualifié de Scotch Whisky, le degré d’alcool doit être égal ou supérieur à 40° pour permettre d’obtenir l’appellation de whisky et un vieillissement en fût d’au moins trois années sur le territoire écossais est indispensable pour que celui-ci soit qualifié de scotch.
Le whisky de malt écossais est élaboré uniquement à partir d’orge maltée séchée au feu de tourbe ;
le corn whisky est quant à lui composée de plus de 80 % de maïs

- En Irlande, l’usage fait que l’on parle de whiskey ou Irish whiskey alors que les textes de loi utilisent le terme ’whisky’ (sans le ’e’).
Le whiskey irlandais lorsqu’il est composé de 50 % d’orge maltée et de 50 % d’orge maltée séchée au feu de tourbe est appelé pure pot still whiskey. En dehors de cette particularité, les appellations sont identiques à celles pratiquées en Écosse.
- De même, aux États-Unis, on trouve l’American whiskey, et les USA se battent pour conserver le monopole de cette appellation ’whiskey’ (avec le ’e’). Le whiskey américain comprend notamment le bourbon (à base de maïs) et le rye (à base de seigle). Ces différentes appellations correspondent toutes à des compositions différentes :
- le Straight Bourbon est fabriqué essentiellement à partir de maïs (entre 51 et 80 %, généralement entre 65% et 75%), de seigle ou de blé, le reste étant de l’orge maltée ;

- le Straight Tennessee a la particularité d’être produit dans l’État du Tennessee exclusivement et d’être filtré sur du charbon d’érable. Il est composé de 70 % de maïs et de seigle dont 51 % d’une seule céréale, généralement du maïs ;
le Straight Rye quant à lui est à base de seigle (51 % minimum) (la présence de seigle s’explique par le fait que les distillateurs ont suivi leurs clients lors de la vague d’immigration irlandaise du xixe siècle, principalement vers le Canada) ;

Vins doux

Des vins gorgés de soleil
La production nationale des Vins Doux Naturels est dominée par le vignoble du Roussillon, puisque 78 % des Vins Doux Naturels français proviennent du département des Pyrénées-Orientales.

Depuis plusieurs siècles, les Vins Doux Naturels sont vinifiés suivant le principe du mutage, procédé découvert en 1285 par Arnau de Vilanova, qui consiste à arrêter la fermentation du jus de raisin, généralement au milieu de celle-ci, par adjonction d’alcool neutre (96°) d’origine vinique dans une proportion de 5 à 10 % du volume total. Le vin conserve ainsi une partie des sucres contenus naturellement dans le fruit. Les caractéristiques des Vins Doux Naturels diffèrent selon les terroirs, secs et chauds, dont ils sont issus et les quatre cépages nobles qui entrent dans leur composition : grenaches, macabeu, malvoisie et muscats.

A l’exception des Muscats destinés à être bus jeunes, les Vins Doux Naturels sont élevés sous bois, en cuves ou en bouteilles entre 2 et 20 ans et parfois davantage selon le type de vin désiré. C’est avec le temps qu’ils acquièrent tout leur bouquet. L’élevage sous bois se fait dans des foudres, demi-muids ou barriques. Quelquefois, les vins sont conservés dans des bonbonnes de verre stockées à l’air libre et sont ainsi exposés aux variations de température et aux rayons du soleil qui vont accélérer les effets du « vieillissement ». Ils y séjournent 9 à 12 mois avant d’être mis en bouteilles ou assemblés à des vins conservés en cuves ou sous bois, au contact desquels ils poursuivront une lente maturation qui, parfois, durera plusieurs dizaines d’années. Les Vins Doux Naturels blancs ambrés ont des arômes évoluant vers le miel, les agrumes confits, le café et les fruits secs ; les rouges tuilés livrent des senteurs de fruits confits, de torréfaction et de cacao alors que les Vins Doux Naturels issus de muscat ont des parfums de fleurs, fruits, agrumes et fruits exotiques. Certains Vins Doux Naturels possèdent même le fameux goût de rancio, cette caractéristique que seul peut donner un long vieillissement en milieu oxydatif.

- Banyuls et Banyuls Grand Cru
Ils ne peuvent être produits que sur les communes de Collioure, Port-Vendres, Banyuls et Cerbère, et représentent 1 200 hectares pour une production de 28 500 hl. Issus des cépages grenaches (noir et gris) auxquels une petite quantité de vieux carignan vient apporter sa charpente, les Banyuls sont vinifiés par macération. Les Banyuls Grand Cru se distinguent par leur proportion de grenache noir (75 % minimum) et la durée de leur élevage (30 mois sous bois minimum). Les Banyuls blancs, de production confidentielle, sont élaborés principalement à partir de grenaches blanc et gris.

- Maury
L’aire de l’appellation couvre principalement la commune de Maury et une partie des 3 communes limitrophes, sur près de 300 hectares avec une production de 6 500 hl. La plupart des Maury sont issus de grenache noir souvent vinifié par longue macération sous alcool de façon à extraire tout le potentiel du raisin. Les Maury blancs, plus rares, sont issus principalement de grenaches gris ou blanc et de macabeu.

- Muscat de Rivesaltes
Les Muscat de Rivesaltes sont produits sur les aires des trois appellations précédentes, soit 4 900 hectares pour une production de 103 000 hl. Ils sont exclusivement vinifiés avec les cépages muscat à petits grains et muscat d’Alexandrie. La vinification se fait par pressurage direct et/ou par macération pelliculaire, celle-ci conférant une meilleure extraction aromatique. Elaborés en cuves, ces vins font l’objet d’une mise en bouteilles précoce afin de préserver leurs arômes.

- Rivesaltes
Cette appellation représente une superficie de 5 300 hectares, pour une production qui s’élève à 120 000 hl. Elle s’étend sur 86 communes des Pyrénées-Orientales et 9 communes de l’Aude.
Les Rivesaltes peuvent être vinifiés en blanc pour obtenir des ambrés : élevage en milieu oxydatif pendant au moins 2 ans dans de grands contenants (cuves ou foudres de chêne) pour les cépages grenaches blanc et gris, macabeu, malvoisie et muscats.
Les Rivesaltes peuvent être vinifiés en rouge pour obtenir :
• des grenat : sur une base de grenache noir, ces vins seront mis très jeunes en bouteilles et conservés en milieu réducteur ;
• des tuilés : sur une base de grenache noir, ces vins seront élevés en milieu oxydatif.
La mention Hors d’âge indique en plus que les vins ambrés ou tuilés ont au minimum 5 ans d’élevage.